Dans des lieux atypiques comme le C.H.U. Hôtel-Dieu ou le Temple du goût ou au musée de l'imprimerie et dans le nouveau quartier de l'île de Nantes, sont présentées des affiches qui toutes ont tenté de s'imposer dans l'espace public contre l'hystérie tapageuse du commerce ou la léthargie marketing de la communication politique institutionnelle. Les affiches de Mathieu Dessailly, Vincent Menu et Pierre Kurczewski, qui explorent la relation entre signes graphiques et sons voisinent avec le désormais célèbre travail de Muyr Muratet et Vincent Perrottet "Travaille d'abord, tu t'amuseras ensuite...". ; les affiches spontanées du collectif "les loubards pédés" dialoguent avec les affiches oubliées de l'Atelier populaire de Nantes 1970-1980 ; les sérigraphies issues d'un workshop étudiants en DSAA graphisme à Rennes s'associent à une table ronde sur les droits des graphistes.
voir : http://graphimages.blogspot.com/